Les engagements

 

“La Terre n’est pas un don de nos parents. Ce sont nos enfants qui nous la prêtent.”

Cette citation amérindienne, reprise par A. de St Exupéry, peut résumer ce que représente l’agriculture biologique pour nous :
Produire en protégeant notre environnement et les ressources futures.

La bio, c’est avant tout se passer de produits chimiques. Tous ces pesticides rémanents (herbicides, insecticides, fongicides, bactéricides …) qui au delà de leur “raison d’être” engendrent un effet dévastateur sur l’utilisateur, la faune et la microfaune, la flore, mais également le voisinage (plus ou moins proche !)

les engagements

Loin d’une agriculture passéiste, l’agriculture biologique est une agriculture pionnière sur biens des domaines : agronomie des sols, conduite des cultures, conservation de variétés anciennes et recherche de variétés modernes adaptées à la bio, connaissances des cycles biologiques (maladies, ravageurs et prédateurs naturels de ceux ci), mécanisation adaptée au travail du sol et à la gestion des adventices des cultures…

L’élevage n’est pas en reste : la notion de bien être animal en est la base : des densités plus faibles en bâtiments et par hectare, une litière, une alimentation avec des produits bio, et l’utilisation prioritaire des biothérapies (homéopathie, aromathérapie, phytothérapie) …

 

Tous les principes de précaution qu’elle instaure sont le moteur de cette remise en question quotidienne de ses principaux acteurs : comment peut on faire mieux, plus efficace tout en protégeant notre environnement ?

En savoir plus :
FNAB   FRAB   Agrobio 35